top of page
Rechercher

Pensées d'un Ennéatype 3 face à l'échec.

Voici 3 choses qu’il a pu se dire un certain dimanche d'élections européennes :


1. "Mon image de leader fort doit être préservée."


2. "Je dois éviter l'échec à tout prix en contrôlant la situation."


3. "Comment puis-je transformer cette crise en une opportunité de succès apparent ?"


Quand son orientation de réaliser, de faire, de réussir est contrecarrée par une élection, l’ego du 3 se met en action et va éviter compulsivement l’échec. Les mécanismes égotiques tournent alors à plein : mensonge à soi et aux autres, déconnexion de ses émotions et vanité.


1. Mensonge

Les ennéatypes 3, souvent appelés les "Battants", sont particulièrement sensibles à la manière dont ils sont perçus par les autres. Lorsqu'ils se sentent en danger ou stressés, ils peuvent se tourner vers le mensonge. Mais il ne s'agit pas nécessairement de grandes tromperies : ce sont souvent des exagérations ou des omissions destinées à préserver leur image de réussite. Par exemple, ils peuvent amplifier leurs succès ou minimiser leurs erreurs pour maintenir une apparence impeccable. Comprendre cela avec compassion, c'est reconnaître que ce comportement est une stratégie de survie pour eux.


2. Vanité

La vanité est une autre facette de l'ego des ennéatypes 3. Ils tirent une grande fierté de leurs réalisations et de leur apparence de succès. La vanité, dans ce contexte, est un besoin profond de validation externe. Ils recherchent constamment l'admiration et l'approbation des autres pour se sentir valorisés. Ce besoin peut les pousser à adopter des comportements ostentatoires ou à se concentrer excessivement sur leur image publique. La vanité n'est pas simplement de l'orgueil, c'est une façon pour eux de combler un besoin intérieur d'être reconnu et apprécié.



3. Évitement de l'Échec

Pour un ennéatype 3, l'échec n'est pas une option. Leur peur de l'échec est si intense qu'ils feront tout pour l'éviter. Cela peut inclure des stratégies comme la prise de décisions drastiques, l'abandon de projets risqués ou même la manipulation des situations pour s'assurer de toujours sortir vainqueurs. Ils sont prêts à travailler sans relâche, souvent au détriment de leur bien-être personnel, pour éviter la honte associée à l'échec. Ce comportement reflète une profonde insécurité et un désir intense de préserver leur image de compétence et de succès.


4. Identification

L'identification est le mécanisme par lequel les ennéatypes 3 se définissent par leurs rôles et leurs réalisations. Ils s'identifient fortement à leurs succès professionnels, à leurs statuts sociaux ou à leurs positions de pouvoir. Cela peut les amener à négliger leur véritable moi, se perdant dans leurs rôles et les attentes des autres. Ils peuvent changer de masque selon les situations, toujours en quête de la reconnaissance et de l'approbation. Cette identification excessive peut les éloigner de leur authenticité et de leur essence véritable.



En Résumé

Les comportements égotiques des ennéatypes 3 — mensonge, vanité, évitement de l'échec et identification — sont des mécanismes de défense face à leurs peurs profondes. Les comprendre avec compassion, c'est reconnaître que derrière ces traits se cache un besoin intense de validation et d'acceptation. En comprenant ces dynamiques, on peut mieux appréhender les motivations et les actions de ceux qui, comme Emmanuel Macron, sont fortement influencés par ce type de personnalité.


Votre curiosité est piquée et vous aimeriez en savoir plus sur le 3 parce que vous y reconnaissez votre boss ou votre prof de zumba ?


N’hésitez pas à me demander la video du cours sur l’ennéatype 3, je vous partagerai le lien gratuitement (sisi).


Et soyez curieux de vous-même...

Hubert


PS :

Précision d’intention : cette suite d’articles n’a aucune visée politique ou partisane.

Je souhaite exploiter l’incroyable potentiel illustratif de cette dissolution et de la masse d’informations à notre disposition et qui va s’enrichir dans les semaines à venir pour illustrer les ennéatypes.

Pour ceux qui sont formés, les personnalités publiques et les personnages de fiction sont des sujets d'entrainement pour manipuler le modèle de l’Ennéagramme. Pour les neophytes c’est une porte ouverte pour découvrir le modèle de personnalité.

L’objectif  n'est pas de prouver le type d'une personnalité, elle seule le sait, mais de s'en servir pour illustrer un archétype dans une démarche pédagogique. Pour cela elle doit présenter un faisceau d'indices riches et cohérents dans ses comportements et ses motivations (implicites et explicites)

Il n’ y a aucune vérité, uniquement des hypothèses.

Les personnes activées dans leur ego deviennent caricaturales d'un ennéatype. Le contexte s'y prête particulièrement chez certains de nos politiques qui sont en ce moment particulièrement exposés, sous nos yeux. L’opportunité de cette série d’exemples à partir de nos politiques est trop belle pour ne pas la saisir.

Voilà c’est dit.

bottom of page